COUP DE COEUR#2
Opening Thursday 18 March 2010 18.00 to 20.00
Exhibition 18 March to 17 April 2010


STEFAN WU TEDONE
WE LIVE IN A WORLD MADE OF CODES

Installation







<< HEY  I WEAR SUNGLASSES, THATS COOL INNIT >>


SOCIETE  |  CONSOMMATION  | SIGNES  |  SYMBOLES
UN POLI | GH | T | E | IKLY KORRET


WE LIVE IN A WORLD MADE OF CODES


AND I TRY TO REFLECT THAT. I CREATE MY OWN LANGUAGE. MY OWN CODES. I PLAY WITH THE CODES. I PLAY WITH THE WORDS. AND I PLAY WITH SIGNS. I PLAY WITH WHAT I WANT. WITH WHAT I NEED. IN ONE WORD : WASHTHESOCIETY : A SHARPENED VISUAL CONSTRUCTION FROM SOCIAL FORMS. IN OTHER TERMS, WHAT I MAKE AND CONSEQUENTLY WHAT I CAN SHOW IS JUST A POINT OF VUE OF TODAY ON THE WORLD OF TODAY. IT IS THE PRESENT.


- > T :XT < -E
WE LIVE IN A WORLD FULL OF H. CODES








NOUS VIVONS DANS UN MONDE DE CODES.


Ma démarche veut s'imprégner du réel pour en proposer une retranscription. Je crée mon propre language, mes propres codes. Je joue et compose avec les codes, les signes et les symboles, en essayant de plus en plus d'aller à l'essentiel : un besoin d'exprimer.


Joseph Beuys : idée d' IN - PRIMER le réel (vivre, s'imprégner) pour EX - PRIMER le réel, tout au moins sa perception de celui-ci.


Mon message : WASHTHESOCIETY : une mise à plat esthétique issue de formes socio-culturelles diverses. Mon travail n'est autre qu'un point de vue actuel sur le monde d'aujourd'hui. Dans ce tissu de sur-information, je pense que mes travaux sont un miroir de la réalité : les codes | signes | numéros | noms | mots de passe | numerisation | urbanisation | >> design-ation<< de tout | spatialisation de tout | domination de tout | sur-médiatisation de tout l'ensemble | 1 cercle vicieux?  OUR SOCIAL SYSTEMS.


ABOUT CDC#2:


Je travaille ici avant tout sur une forme , un objet, issu du quotidien, du réel. La forme évolue, elle ne peut rester comme cela, représentée, dessinée, tracée ou peinte, je dois combiner les choses, scruter la forme, la mettre en rupture, la restructurer, recréer un nouveau signe selon le code ou le symbole, la forme de départ, si cela est possible.
En l'occurrence, avec les lunettes, je reste sur une déclinaison de motifs de lunettes, nulle autre forme pour l'instant ne vient, si ce n'est une multitude de nouvelles formes improvisées de lunettes. Je mets des lunettes à un autre motif de cerf, ou encore une paire de  lunettes va se substituer au mot qui sort de la bouche ou de la pensée d'un personnage, celui dit alors <<HEY I WEAR SUNGLASSES, THATS COOL INNIT>>.


Alors, grâce à l'exposition coup de coeur#2 et la rencontre avec Guillaume Daeppen, l'espace est dédié à cet objet avant tout, et va me permet d'explorer librement à une autre échelle celui-ci, cette forme design et culturelle au fond, on ne peut plus sociale et symbole de consommation. Ici la forme des sunglasses sont cette fois réellement mises en rupture à l'échelle de l'espace, et trouvent en même temps un aboutissement.


WASHWASHWASH.WUTEDONE.CH












Stefan WU Tedone (France, *1975), Valais
Exhibitions (selection)
2010: FLYBIRD, Sion, Switzerland
2008: C.I.C.R. Geneve, Switzerland
2008: Galerie NGUYEN TAN CHUONG, Paris, France
2007: URBAN DRESSES | Espace Commines, Paris, France